Breakdance

Le ou la breakdance, également appelé(e) break dance, break, breaking, breakdancing, b-boying — terme privilégié aux États-Unis — est un style de danse développé à New York dans les années 1970, caractérisé par son aspect acrobatique et ses figures au sol. Un danseur de breakdance est appelé breaker, breakdancer, Bboy ou b-boy (pour un homme), Bgirl ou b-girl (pour une femme).

Il y a souvent un amalgame entre la breakdance et d’autres danses. Quand la presse s’y intéresse, au début des années 1980, elle ignore qu’une véritable culture de la danse a toujours été omniprésente aux États-Unis ; elle y voit un phénomène spontané et labellise toutes les nouvelles danses sous le terme unique de « breakdance ». Parmi ces danses assimilées à la breakdance, il y a : le good foot, le popcorn, le funky chicken, le locking, le hustler, le popping (ou smurf), l’electric boogaloo (créé par les Electric Boogaloos), le hip-hop « new style » (dit new school au États-Unis), le krump (créé par Tight Eyez et Big Mijo)… Ces danses étaient très populaires à l’époque des débuts du breakdance, donc certains b-boys l’incluent dans leurs routines.

Montreux Acrobaties

Case postale 1224
1820 Montreux 1